Les tournages pourront reprendre le 8 juin

Home / Actualités / Les tournages pourront reprendre le 8 juin
Les tournages pourront reprendre le 8 juin
 Photo Fotolia

Le tournage de séries et de films québécois pourra reprendre dans une semaine, mais sans scènes d’amour ou de bagarre puisque les acteurs devront garder deux mètres de distance.

« On va devoir réécrire [des scénarios], penser autrement », a réagi Sophie Prégent, présidente de l’Union des artistes. 

Toute la production de films et d’émissions pourra en effet reprendre dès le 8 juin, a annoncé la ministre de la Culture, Nathalie Roy, lundi.

Elle en a fait l’annonce lors du point de presse du jour du gouvernement Legault, qui a dévoilé un plan de relance pour l’ensemble du milieu de la culture. Sur les 400 millions de dollars investis, une part de 250 millions est constituée de nouvel argent qui ne faisait pas partie du budget prépandémie, a affirmé le premier ministre. 

Théâtre, musique, artistes visuels. Le but est de faire en sorte que les artistes de « toutes les disciplines » puissent recommencer à travailler « dès maintenant », a résumé la ministre Roy.

« C’est toute une pression qu’on enlève sur le milieu de la culture », a réagi Mme Prégent, soulagée.

Le virus à l’écran

Ils devront toutefois le faire en respectant les règles de distanciation physique.

« Il faudra faire les choses différemment. Mais s’il y a des gens qui ont toute la créativité nécessaire […], ce sont bien les artistes », a lancé Mme Roy. 

« Il y a des scènes de bagarre qu’on ne verra pas », a de son côté illustré Sophie Prégent. 

Il se pourrait aussi que l’on voie à l’écran des gens portant le couvre-visage, que des réalisateurs ou scénaristes décident d’inclure la réalité que l’on vit en ce moment dans leurs œuvres de fiction.   

Car dans tous les cas, il n’y aura pas d’exception possible, a ajouté Mme Prégent. Même si une équipe s’enfermait dans une retraite pendant deux mois avant le tournage, il faudrait quand même respecter la règle du deux mètres. 

Moins de productions

Aucune compagnie d’assurance ne couvre actuellement le risque de COVID-19 pour les plateaux qui seraient fermés en cas de contamination, précise Mme Prégent. 

Nul doute, on peut s’attendre à ce qu’il y ait moins de téléséries produites cet été par rapport à la normale, malgré les sommes injectées par Québec. « Probablement que les fictions qui tourneront peu ou moins seront compensées par toutes les variétés qui, elles, redoublent d’originalité », dit Mme Prégent. 

Très bonne nouvelle

Reste que l’annonce du gouvernement est « rassurante » pour la présidente de l’UDA.

Des producteurs comme Fabienne Larouche (District 31) et Guillaume Lespérance (Discussions avec mes parents) ont déjà qualifié l’annonce de « très bonne nouvelle. »

« Ça ne répond pas à tous les coûts qu’engendre la COVID-19, mais ça leur donne énormément d’aide », déclare Hélène Messier, présidente-directrice générale de l’Association québécoise des productions médiatiques.

– Avec Marc-André Lemieux

► OÙ IRONT LES SOUS DU PLAN ?  

  • Production télé et cinéma : 91,5 M$ 
  • Organismes culturels : 71,9 M$ 
  • Arts de la scène (musique, théâtre, danse, cirque) : 50,9 M$ 
  • Projets innovants en musique : 33,5 MS 
  • Projets numériques : 14 M$ 
  • Promotion des artistes québécois : 13 M$ 
  • Écrivains et artistes : 6,5 M$ 
  • Festivals et événements : 5,9 M$ 
  • Documentation des effets de la pandémie : 2,2 M$  

TOTAL: 290 M$

CE QU’ILS ONT DIT 

« C’est un bon début. Mais si je veux entreprendre le tournage d’un nouveau film cet été, je ne pourrai pas le faire parce les compagnies d’assurance refusent de couvrir pour les risques liés à la COVID-19. »

– Christian Larouche, producteur

« C’est une bonne nouvelle. Le problème, c’est qu’on doit tourner des séries à deux mètres les uns des autres. En espérant qu’au cours du prochain mois, le virus continue de s’affaiblir… »

– Fabienne Larouche, productrice (Aetios Productions)

« Nos membres sont très heureux de pouvoir reprendre le travail. Notre priorité, à partir de maintenant, ce sera de nous assurer qu’ils seront en sécurité sur chacun des plateaux sur lesquels ils travailleront. »

– Gilles Charland, directeur général de l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son

« Nous sommes en constantes discussions avec les producteurs. Notre objectif commun est d’assurer un retour des fictions le plus rapidement possible […]. L’annonce d’aujourd’hui est un pas de plus dans cette direction. »

– Véronique Mercier, vice-présidente aux communications de Québecor Média et Groupe TVA

SÉRIES ET FILMS EN TOURNAGE CET ÉTÉ 

District 31 : La reprise des tournages a été repoussée au 13 juillet. Les deux semaines manquantes seront tournées en premier.

5e rang : Reprise des tournages prévue au milieu juin à Saint-Chrysostome, en Montérégie.

Discussions avec mes parents : Reprise des tournages au cours du prochain mois. En mode quarantaine pour permettre aux comédiens de jouer à moins de deux mètres de distance. 

Maria Chapdelaine : Amorcé l’hiver dernier, le tournage du film de Sébastien Pilote reprendra le 3 août à Normandin pour une quinzaine de jours. 

« On va s’ajuster aux mesures de distanciation en tournant le plus de scènes possible à l’extérieur », indique le producteur Pierre Even.

SAM : Interrompu à la mi-mars au début du confinement, le tournage du prochain film de Yan England devrait reprendre en juin ou juillet, a déclaré vendredi la productrice Denise Robert. 

Brain Freeze : Le tournage du film de zombies de Julien Knafo a été interrompu à la mi-mars alors qu’il tirait à sa fin. La productrice Barbara Shrier souhaite compléter le tournage cet été, mais elle évalue les solutions qui s’offrent à elle.

— Marc-André Lemieux et Maxime Demers

Texte de DOMINIQUE SCALI via LE JOURNAL DE MONTRÉAL

Pour voir l’article original cliquez ici: https://www.journaldemontreal.com/2020/06/01/les-tournages-pourront-reprendre-le-8-juin?fbclid=IwAR3tuVVdeuFJgHnktpetsD38ECwecE-VUnNPhkBigh2oDia-cWS2x4Xgy_s



Leave a Reply

Your email address will not be published.